Une condition if :

>>> a = 5
>>> if a > 0 :
	print (a, "est supérieur à zéro")

	
5 est supérieur à zéro
>>>

L’expression a > 0 est vérifiée et si elle est vraie, le bloc de code qui est en-dessous est exécuté. Si elle est fausse, comme vous pouvez le voir dans les exemples suivants, Python passe à la condition suivante jusqu’à ce qu’il tombe sur une condition “vraie”.

–> si a est supérieur à 0, écrire a est supérieur à zéro

Deux conditions if, else :

>>> a = 0
>>> if a > 0 :
	print (a, "est supérieur à zéro")
else :
	print (a, "est égal à zéro")

	
0 est égal à zéro
>>>

–> si a est supérieur à 0, écrire a est supérieur à zéro sinon écrire a est égal à zéro

Trois (ou plus) conditions if, elif, else :

>>> a = -5
>>> if a > 0 :
	print (a, "est supérieur à zéro")
elif a == 0 :
	print (a, "est égal à zéro")
else :
	print (a, "est inférieur à zéro")

	
-5 est inférieur à zéro
>>>

–>  si a est supérieur à 0, écrire a est supérieur à zéro sinon si écrire a est égal à zéro, sinon écrire a est inférieur à zéro

—> autant de elif que l’on veut !

Via un script :

a = -5
if a > 0 :
    print (a, "est supérieur à zéro")
elif a == 0 :
    print (a, "est égal à zéro")
else :
    print (a, "est inférieur à zéro")

Vous avez remarqué que la dernière condition else s’écrit sans argument puisqu’elle est la dernière condition logique se présentant. Ne jamais écrire else a<0 : puisque cela est implicite.